La Planasse, pompage du siphon 1 le 12 Août 2007

Le week-end Foufounette du 12 Aout 2007

Les présents : Thierry Le président, Thierry le Prof, Marc le facteur, Jean-Clair le lotois, Philippe le pompier, Jean-Claude le Président à vie, Roger avec des bleus et Salvy le petit dernier.
Tous arrivés à l’heure au rendez-vous de Vaour, direction Vignières pour le pompage du siphon 1 de la Planasse. Encadrement de Jean-Clair, un ancien du club qui vient barboter avec nous et initiation de Salvy le fils de Thierry.
Doit on prendre de la nourriture ? Thierry nous répond qu’il y en a pour 15 minutes de pompage et que ce n’est pas la peine de se charger.
Premier objectif : apporter le groupe électrogène au bord du trou en évitant de se casser la figure à cause des multiples racines, mousses et cailloux qui jalonnent le lit du ravin que l’on remonte sur 300 m.
Une fois la porte qui protège la cavité ouverte, un fort courant d’air nous rafraichit, pour la descente des puits successifs qui nous amènent dans la rivière de la Planasse
Un spit de planté par Roger dans le puits de 7 m, pendant que les Thierry se dirigent vers le fond avec Philippe pour pousser la pompe plus loin dans le siphon, et Marc, Jean-Clair et Salvy se promènent dans les galeries en faisant quelques prise de cinéma avec le nouveau caméscope de Marc.
On se retrouve tous devant la mare au canard à attendre pendant 4 heures que le siphon 1 se vide pour déplacer les tuyaux dans la fameuse Foufounette pour vérifier si le siphon 2 ne serait pas alimenté par ce conduit étroit. De temps en temps le téléphone sonne. Jean-Claude le préposé au groupe électrogène resté à l’entrée nous appelle pour prendre des nouvelles. Il obtient toujours la même réponse «ça baisse doucement, remet de l’essence ».
Des gargouillis résonnent, ce ne sont pas nos estomacs qui crient famine mais des bulles d’air qui s’échappent des voûtes basses du siphon, le désamorçage approche et toutes les 15 minutes Thierry s’exclame : « allez encore 5 minutes et ça passe ». Enfin Philippe notre pompier « pas de service », lâche le fameux «ça passe » et il s’élance courageusement dans la voûte basse avec de l’eau jusqu’aux oreilles, suivi de Thierry le Prof et nous encourageons Jean-Clair à passer aussi la voûte basse, en nageant, pour voir la grande salle de l’entre-2-mer qui se termine sur le siphon 2.
Philippe nous hurle qu’il y a un problème, le tuyau va déjà dans la foufounette, donc bonne nouvelle, la foufounette absorbe toute l’eau du S1 et meilleure nouvelle dans le S2 l’eau n’est pas troublée mais Alzheimer a frappé : « qui a pénétré la foufounette le dernier et où va l’eau ??? ». Après mûre réflexion, Philippe a un vague souvenir de partie à 3 avec Marie et Roland.
Pour l’eau, le test est concluant. Il y a un sous-tirage vers un réseau noyé. Nous pourrons entamer les gros travaux, et vider le S2 pendant le prochain camp de la Planasse du 18 au 26 août 2007.
Enfin tout le monde est dehors à 18h 30, pause casse-croûte et groupe électrogène ramené à la voiture.
Pot de l’amitié et retour à la maison en pensant aux grandes galeries qui nous attendent.

Roger

 

  [ Accueil ] [ Rapports Activités ] [ 12/08/2007 ] [ Camp 2007 ] [ 02/09/2007 ] [ 09/09/2007 ] [ 07/10/2007 ] [ 25/10/2007 ]
 
Copyright © ASCA -- M@rc PUECH 2001-2008